L'aide individuelle

En tout anonymat et gratuité, le service accueille, écoute et accompagne le jeune et sa famille. L’aide peut revêtir différentes formes : accueil pour informations diverses, écoute des difficultés familiales, scolaires, sociales, judiciaires et administratives ; dépannages juridiques ou accompagnement dans les démarches pratiques.

 

Le jeune est rencontré dans le lieu de son choix bien que le premier contact puisse s’effectuer par le biais de nos permanences. Le jeune peut stopper la collaboration à tout moment. Le cas échéant, un relais vers un service plus approprié lui sera conseillé.

 

De même, des possibilités de médiation avec un ou plusieurs interlocuteurs concernés se mettront en place avec son accord. Les interventions sont multiples et sont définies avec le jeune et ses proches afin d’apporter la meilleure réponse aux problématiques rencontrées.

 

Le soutien éducatif est centré sur le travail en famille et sur les grandes questions liées à l’éducation, avec des rencontres à domicile, des accompagnements sur la manière d’aborder les enfants et adolescents, sur les difficultés rencontrées par ces familles, sur les problématiques avec le réseau qui les entoure (écoles, associations,…).

Les actions communautaires

Il s’agit d’actions dans lesquelles les jeunes, acteurs de projets, participent à l’amélioration de leur environnement social.

 

Des jeunes qui répondent collectivement à des problématiques individuelles en (re)créant des liens dans leur milieu de vie. Sur le terrain, nous allons apporter des moyens qui permettent de réaliser des activités concrètes.

 

L’action va s’attacher à développer les capacités et l’autonomie d’une communauté en ce qui concerne sa vie, son environnement, son intégration.

 

Notre objectif de prévention nous amène à organiser une animation avec toutes les catégories sociales. Il convient de ne pas créer un clivage au sein de nos activités : rassembler autour d’un même projet les intervenants sociaux, l’organisation culturelle et sportive, les habitants des quartiers plus précarisés, les habitants des quartiers voisins, les autorités communales…